Default Settings – Plastic #2

In 2020-21, I co-designed and piloted an experimental storytelling project called ‘Default Settings’ through Marco Polo Project, with Matthew Ziccone as co-designer, Maddy Bean as producer, and Kay Stavrou, Declan Fry and Xueqian Zhang as associate storytellers. Default settings is an experimental creative project exploring questions of reflectivity, discourse, polyphony and audience agency. It invites a digital audience and a small cast of diverse associate storytellers to reflect on the various intersecting story-worlds that they inhabit, and stretch their capacity to create a common world by interweaving different stories, stemming from different traditions.

Default settings presents five storytellers, sharing stories in five parallel zoom breakout rooms. The audience moves room to room every two minutes, then takes part in a facilitated reflection to make sense of the experience. The only constraint for storytellers was a strict 22 minute time limit, and using the keyword ‘plastic’ for inspiration. The experiment involved playing with different languages: it was a chance for me to embrace my new digital persona as ‘calm, original and gently shady’, and go back to writing in French. I ended up writing a long philosophical reflection on the theme, in 11 parts, which I will share in 11 short posts.

Quand j’étais petit, je jouais avec des poupées. Ce n’était pas des barbies, mais des genres de barbies, à l’image d’une chanteuse pour enfant célèbre à l’époque, et qui s’appelait Chantal Goya. J’étais obsédé par elle. Et je faisais ce que, sans doute, les autres petit garçons gays font à leur poupées : je les habillais, j’inventais des histoires dont elles étaient l’héroine, et je leur coupais les cheveux. Je me souviens que j’avais plusieurs poupées Chantal Goya – trois ou quatre peut-être ? Autant que je me souvienne, elles étaient toutes pareilles, toutes dans le même emballage, avec la même robe, une sorte de blouse de grand-mère brune en coton a fleurs.

Quand j’y repense, je me demande : c’est étrange que j’aie voulu plusieurs exemplaires de la même poupée. J’ai bien dû demander à mes parents de me les acheter : mais après la première, pourquoi ? Et je n’étais pas seul : quand j’allais jouer avec mes copines, elles avaient plusieurs Barbies, je crois. Il y avait Barbie sport, Barbie chanteuse, Barbie se marie. Le même visage, le même corps, au plus un maquillage un peu différent. Mais même si toutes les Barbies se ressemble, on savait les reconnaitre – et tout le monde en voulait plus d’une.

Les jouets pour garçon, c’était différent : les petites voitures, les GI-Joe, et – tout particulièrement – les robots transformers, que j’accumulais. Je voulais toute la collection, mais d’en avoir un seul en double, c’était du gâchis. Du point de vue du fabriquant, pour vendre, il fallait faire des nouveaux modèles – et de mon point de vue, tout ce qu’ils pourraient fabriquer de nouveau, je voulais l’avoir. Folie de collectionneur enfant.

C’est la télévision qui donnait à ces jouets comme une sorte d’aura. Mon père l’a découvert à ses dépens le jour où, sans doute pour calmer un caprice, il m’a offert un robot sans marque acheté au supermarché. A ces yeux, c’était sans doute la même chose qu’un transformer – mais j’ai souvenir encore de ma tristesse, alors que je tiens ce robot minable entre les mains. Bêtise de mon père, qui n’y comprenait rien, et si quelqu’un devait me voir avec, la honte. Sans son aura télévisée, ce robot, c’était juste un morceau de plastique sans valeur. Je crois qu’il a vite fini à la poubelle, et j’imagine qu’il flotte aujourd’hui quelque part, avec les poupées Chantal Goya, au large de Hawaii. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s